Mf Bois Design : Pose de parquet flottant – comment la réussir ?

Mf Bois Design : Pose de parquet flottant – comment la réussir ?

novembre 29, 2019 0 Par Michael

Il a fait son apparition dans les années 1980 et est actuellement l’un des types de parquets qui séduisent les ménages à la recherche d’un revêtement pas cher et facile à poser. Il s’agit bien du parquet flottant. Quelles sont les caractéristiques du parquet flottant ? Quels sont ses atouts par rapport aux autres types de parquets ? Comment les poser ?

Tout savoir sur le parquet flottant

Comme son nom l’indique, la pose de parquet Paris flottant se fait par la technique dite « pose flottante ». On peut adopter cette technique pour trois types de parquets dont le parquet à placage bois, le sol stratifié et le parquet flottant massif. Ce dernier est composé d’essence de bois et c’est généralement le bambou que l’on utilise. Outre sa capacité d’adaptation aux différentes caractéristiques d’emboîtement des lames du parquet flottant, le bambou se démarque aussi par la faiblesse de sa dilatation. On peut toutefois utiliser d’autres essences : merbau, chêne, hêtre etc.

En ce qui concerne le parquet à placage bois, il se compose de deux couches de bois préfabriqués.  Une couche de bois noble vient se plaquer sur ces deux couches. Dans la majorité des cas, ce type de parquet flottant ne demande aucun entretien spécifique après la pose. De son côté, le sol stratifié est plus économique. Le bois aggloméré qui sert de support pour ce parquet est très dur.  Une couche transparente qui joue un rôle décoratif viendra s’y ajouter. Elle assure également la protection de la surface contre l’usure.

Pose de parquet flottant – les étapes

La pose de parquet doit toujours respecter les règles de l’art en passant par quelques étapes essentielles. Pour le parquet flottant en particulier, la première étape consiste à préparer le support en prenant en considération le type de parquet à poser. La pose du parquet se fera uniquement sur un support sec, propre et parfaitement plat. Il faudra ensuite y appliquer une sous-couche. On utilise généralement du film polyane et la sous-couche d’isolation phonique et thermique. Ces sous-couches assurent la durabilité du parquet et l’isolation du sol.

La prochaine étape consiste à poser la première lame de parquet. Il faudrait commencer par un coin droit de la pièce afin que tout le reste soit toujours bien droit. Normalement, un parquet flottant ne doit pas avoir du mal à s’emboîter. Vous pouvez alors faire le clipsage sans avoir recours à un matériel spécifique en particulier. Il faut uniquement clipser les lames une à une. Après cette étape, vous pouvez découper les lames de bordure avant de poser le parquet flottant. Il faudrait alors appliquer les lames rangées par rangées. Une fois l’opération terminée, attendez environ trois heures afin que la colle sèche. Posez ensuite les plinthes le long du mur. Il ne vous restera plus qu’à nettoyer le tout avec un chiffon humide. Vous pouvez tout de suite aménager la pièce. Si vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour assurer le bon déroulement de l’opération, n’hésitez pas à jeter un œil au chantier réalisé par Mf Bois Design, le spécialiste en la matière.